Lettera dello psichiatra infantile Moritz Tramer (1882-1963) a Giulio Cesare Ferrari

Dr. Franziska Baumgarten-Tramer [1] / Privatdozentin a. d. Universität Bern
 
Solothurn-Rosegg, den 4 décembre 1931

Monsieur le
Professeur G.C. Ferrari,
Bologna
Via Andrea Costa n. 90
 
Mon cher confrère
Je vous remercie de votre aimable lettre du 25. nov. C'est avec plaisir que j'ai appris de votre intérêt de mes travaux. Par le même courrier je vous adresse un nouvel exemplaire de mon travail que vous aviez égaré, et je suis prêt de vous livrer un article sur ce sujet [2]. Probablement rédigerai-je un nouveau commencement et une nouvelle fin. Dans quelle langue doit-il être? J'aurais préféré de vous l'envoyer en allemand.
J'ai grand intérêt de lire votre article sur l'évolution psychique de vos deux enfants. Comme je prépare maintenant une monographie spéciale sur cet enfant malade, que j'ai déjà décrit dans l'article que je vous ai adressé, je pourrai très bien utiliser vos expériences.
Quant à l'asyle près de Zurich, où les malades, comme vous me l'écrivez, se surveillent eux-mêmes, je pense qu'il s'agit du sanatorium du docteur Kläsi [3] à Knonau près Zurich. Je ne connais pas les détails de ce traitement.
Madame Tramer vous remercie de vos salutations qu'elle rend de la manière la plus empressée. Elle espère toujours de vous voir ici chez nous, ce qui me ferait aussi un grand plaisir.
Veuillez agréer, mon cher collègue, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Tramer
 
[1] La carta da lettere è intestata alla moglie di Tramer, la psicologa Franziska Baumgarten.
[2] Si tratta forse del seguente articolo pubblicato qualche anno dopo: M. Tramer, La pedopsichiatria o neuropsichiatria infantile, «Rivista di psicologia», XXX, 1934, pp. 30-35.
[3] Lo psichiatra svizzero Jakob Kläsi (1883-1980), direttore della clinica privata di Knonau, noto per avere introdotto nel 1921 la cura del sonno e aver fondato, nel 1934, il Policlinico psichiatrico di Berna.
back to top