Cartolina dello psichiatra belga Fritz Sano a Giulio Cesare Ferrari (1)

Dr. Sano / "Peakforest", Turpin's Lane, / Woodford Bridge, Essex
 
1 II 15

Mon cher ami,
Nous avons reçu avec enthousiasme votre excellente carte. J'écrirai au Dr. Colluci [1] [sic] mais vous me feriez plaisir en lui envoyant une petite recommandation, je ne sais s'il comprend le français, mais je le suppose. Mon Italien est trop misérable. Cependant il me vient à point. Car nous avons ici pas mal de revue Italiennes et je traduis les articles dont ont besoin le confrère japonais et les deux confrères américains, qui travaillent ici avec nous. Je vous écrirai ce soir en long et en large mes observations psychologiques quant au siège d'Anvers [2]. Il me serait très agréable de les voir publiées en Italien on en français, dans quelque journal ou revue Italienne. Je ne sais si le Censeur lissera tout passer mais alors nous mettrons une notice: les alinéas supprimés par la censure seront publiés après la guerre.
E viva Trieste irridente [sic]! E viva l'Italia! Pensez donc que si je ne reviens pas avant le 1er mars, je suis frappé d'une amende de 8000 francs environ. Cela est absolument illégal. Mais nous nous en moquons. Nous sommes si bien ici et nous nous refusons à subir le joug du despotisme teuton.
Vos affectionnes
Sano et famille
 
[P.S.] Nous ne voulons plus rien de grübler. Action économique définitive.

[1] Cesare Colucci (1865-1942), docente di psicologia a Napoli.
[2]  F. Sano, Documenti della guerra. Osservazioni psicologiche notate durante il bombardamento di Anversa (7-8-9 ottobre 1914), in «Rivista di psicologia», 1915, pp. 119-128.
back to top